Casse-Tête, le Réglage de l’exposition …

Réglage de l’exposition – quand la sophistication nous laisse perplexe …Nous avions vu que le réglage de l’exposition dépendait de 3 paramètres : le couple vitesse/ouverture et la sensibilité.

1. La sensibilité ISO
L’échelle est simple, selon une progression de X2 …25 / 50 / 100 / 200 / 400 / 800 / 1600 / 3200 / 6400 / 12500 / 25000…
Plus le nombre est grand et plus le capteur sera sensible (enregistrera plus de lumière).
NB1 : La plage courante pour des réflex moyens se situera entre 100 et 6400 iso.
NB2 : Vous remarquerez l’arrondi après 6400 iso.

2. Le temps d’exposition
L’échelle est simple (une suite de progression x 1/2) …1″ / 2 / 4 / 8 / 15 / 30 / 60 / 125 / 250 / 500 / 1000 / 2000 / 4000…
Plus le nombre noté est grand, plus la valeur sera petite (il s’agit d’une fraction !).
NB1 : Par convention on notera avec  » les valeur de 1 seconde ou supérieure. Les chiffres sans guillemets sont les fraction de secondes. Un demi, un quart, un huitième etc.
NB2 : Vous remarquerez l’arrondi à partir de 1/8ème de seconde.

3. L’ouverture
L’ouverture dit aussi « le diaph ». Cette valeur est souvent marquée F/x ou 1:x. Par exemple pour ouverture 5,6 (F/5,6 ou 1:5,6).
L’échelle est plus complexe car c’est une suite de progression x 2 :   1 / 1.4 / 2 / 2.8 / 4 / 5.6 / 8 / 11 / 16 / 22 / 32 / 45.
Plus le nombre est grand et plus l’ouverture sera petite.

Ces 3 échelles entières vous montrent des valeurs, chacune espacée de ce que l’on va appeler « un cran » ou « 1 stop ».
Nous avons fait des exercices de conversions du type :
Trouver la valeur pour avoir une exposition équivalente Iso 100 F/8 1/60 s Pour Iso 400 ? 1/1000s

Avec un peu d’habitude tout cela s’apprend assez rapidement et les conversions sur le terrain sont assez rapides à faire… Lorsque l’on utilise des valeurs entières ! Et c’est là le vrai sujet de ce message…

La crétinerie de certains fabricants d’APN nous conduit à devoir choisir des réglages d’exposition par 1/3 ou 1/2 valeur mais pas par valeur entière. En priorité vitesse, nous ne pourrons pas choisir des valeurs entières et la simplicité d’affichage que nous avions sur nos barillets d’appareils argentique n’est plus !… et nous n’avons pas d’autres options de réglage (demi, tiers ou… rien d’autre !)

L’échelle est malgré tout facile mais certains pourront être déroutés, en effet, par tiers de valeur on remarque que passer par exemple du 1/15 au 1/30ème c’est facile : 15 – 20 – 25 – 30, idem du 1/30 au 1/60 est facile : 30 – 40 – 50 – 60.

On se dit que tout va bien mais voila on est un peu surpris par certains arrondis, de 60 au 125ème par quart : 60-80-100…125.
Pire de 125ème au 250ème par quart on obtient : 125 – 160 – 200 – 250.

A ce stade certains pourront confondre les demi avec les tiers de valeurs
1/190 c’est quoi ? 125+1/2 ou 125 +2/3 ?
1/100 c’est quoi ? 60 +2/3 ou 60 +1/2 ? … heu ?

On a vite fait de s’y retrouver car finalement ce sont des suites arithmétiques avec quelques arrondis …

Pour les diaphs, là il faut sortir la calculette car la suite est de progression racine de 2 et il faut être fortiche en calcul mental pour retrouver spontanément les tiers ou demi valeurs.

F/6,7 c’est quoi F/5,6 +1/2 ou F/5,6 +1/3 ou encore F/5,6 +2/3 ?

Tout ceci ne rend pas les conversions très faciles…
Allez, de tête vite fait… vous êtes à F/7,1 au 1/100ème, quel diaph pour une vitesse de sécurité de 1/250 ? Trop tard, l’oiseau s’est envolé !

Comme si cela ne suffisait pas, on remet une couche de bêtise en imposant aux utilisateurs de choisir la sensibilité ISO par tiers ou demi valeurs… un point c’est tout ! Bravo messieurs les ingénieurs ! On aurait pu avoir une tolérance sur le choix de l’incrément d’exposition, en se disant que photographier la pluie au 1/30 ou au 1/45ème c’est pas pareil… mais là ?

J’aimerais bien savoir combien de personnes savent reconstituer une échelle de sensibilité ISO par tiers ou demi valeurs ? A ceux qui lisent cet article, savez-vous seulement comment se calcule l’échelle de sensibilité ISO ?

Je sais que la plupart pense que c’est une échelle arithmétique de progression x2. Pour les valeurs entières çà marche mais pour les demi ou tiers de valeurs, regardez plutôt votre appareil entre 200 et 400 par tiers çà ne fait pas 100 / 200 / 300 / 400… et bien non ! Entre 100 et 200 par demi çà ne fait pas non plus 150 !

Que ce passe t-il mon APN est faux ?
L’échelle de sensibilité ISO se calcule en fait d’après la vieille table des sensibilités DIN :

18 DIN=50 Iso
21 DIN = 100 Iso
24 DIN = 200 Iso

La sensibilité double toutes les 3 valeurs din. (10^1/10).
Le calcul sera 10^(Din-1/10). « 10 puissance (Din moins 1 sur 10) »
Pour 21 Din = 10^(21-1/10) = 10^(20/10)= 10² = 100 Iso
22 Din = 10^(22-1/10) = 102,1 = 125,89 soit 125 Iso

DIN / ISO

Les tiers de valeurs ne sont jamais justes, ce sont des arrondis (158,49 pour 160 par exemple)…

Si on veut calculer les demi-valeurs, c’est encore plus crétin, on partira de valeurs Din non entières…
La demi valeur entre 100 et 200 Iso sera par exemple 22,5 Din soit 102,15 soit 141,25 arrondi à 140 Iso.

En argentique nous avions eu le cas de certains film qui tombaient sur des tiers d’Iso,
ce fut le cas par exemple :

– 125 Iso (Ilford Fp4 ou Kodak Plus-X…)
– 160 et 320 Iso (courant pour certains films « tungsten »)
– 1000 Iso (le fameux Kodak recording…)

… vraiment jamais aucun film à ma connaissance n’ont eu des demi valeurs d’Iso !

Comme vous le constatez, la sensibilité par demi valeur n’a aucun sens.
Et en numérique, le tiers de valeur n’a pas de sens non plus.

Pourtant chez certains fabricant d’APN nous n’avons pas le choix : demi ou tiers de valeur, point final !

Je vous laisse méditer sur le progrès…

18 50
19 60
20 80
21 100
22 125
23 160
24 200
25 250
26 320
27 400
28 500
29 640
30 800
31 1000
32 1250
33 1600
34 2000
35 2500
36 3200

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *